AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
MESSAGES : 43 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Lucky Blue Smith CREDITS : Moi-même

AGE : 21
MessageSujet: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Ven 6 Oct - 19:13


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Nous partageons la même chambre maintenant, comme pendant le voyage. Nous ne nous sommes pas encore rencontrés dans la chambre, je ne me suis pas encore vraiment installé, mes parents sont restés quelque temps à Sydney et ont désiré ma présence. Alors j'arrive seulement avec mes cartons, il ne sait pas encore que je suis le colocataire, j'ai changé de nom sur la porte avec un "Surprise". Tu aimes laisser planer le mystère, tu aimes jouer. Lentement, tu te rends au manoir des Kitsunes, tu cherches ta porte de ta chambre et rentres avec ton gros sac. Tu le poses sur ton lit et observes les affaires de Shin Se gi. Lentement, tu te rends sur son lit et t'assois dessus. Tu observes tes affaires qui ne sont pas encore mises en place, honnêtement, tu as la flemme de faire ton lit, mais tu es vraiment hyper fatigué. Alors lentement, tu passes ta main sous son oreiller et le soulèves pour respirer son odeur. Tu enfonces le coussin contre ton visage puis, tu te laisses tomber sur le lit. Lentement, tu te tournes pour te mettre sur le ventre le coussin sous ton visage, tes yeux se ferment, puis s'ouvrent une nouvelle fois. Tu bailles, la fatigue n'épargne personne. De toute façon, Shin Se Gi ne devrait pas arriver tout de suite. n'est-ce pas ?

Alors tu es là, endormi sur le lit de ton colocataire de chambre, de ton coup de cœur de Tokyo. C'est magique. Tu t'endors dans son odeur et la chambre s’assombrit, elle devient de la couleur de ces cheveux. Cependant tu te réveilles doucement en entendant la porte s'ouvrir et lorsque la lumière s'allume, lorsque tu es visible et encore à demi endormi dans le lit qui n'est pas le tien.

- Sorpresa.

Ta langue d'origine est ressortie sans ton accord, c'est sûrement dû à la fatigue. Le mot surprise en italien, rien de plus subtil. C'est bien du made in Sora ça. Tu lui souri et réalise que tu te trouves dans son lit, avec son coussin entre tes bras.... Ah tant pis. 

- Désolée, j'avais la flemme de faire mon lit. 

Tu sors rapidement de son lit, c'est là que tu es heureux de ne pas baver. Ou que tu espères. Ce ne serait pas hyper glamour en vrai de vrai. Tu ne sais même pas comment tu dois lui dire bonjour, votre relation est ambiguë, lui serrer la main serais solennelle, lui taper la bise n'ai pas vraiment adapter... Du coup, tu lui emmêles ces cheveux et lui fait un clin d’œil.

- Toujours aussi canon ! J'ai demandé à être dans ta chambre, j'espère que ça ne te...  gênera pas trop. 

Ah, tu risques de ne pas pouvoir rester très sage ici, avec lui. Cependant, tu espères qu'il n'y est pas trop de sentiments ingérable, ta liberté est encore trop importante à tes yeux. Même si tu l'aimes beaucoup, tu ne te sens pas capable d'être à une seule personne. Bref, ce n'est pas encore le cas. 


© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 31 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Go Sang Gil CREDITS : @martyrgraph

AGE : 20 IN MY HEART : Solo comme dans Han Solo please
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Lun 30 Oct - 21:47


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Cela fait quelques temps que tu es installé à Sydney, en premier lieu c'était histoire de parfaire la langue avec en prime la beauté du paysage et la possibilité de changer d'air. Aujourd'hui, tu te parfais à dire que tu profites simplement de l'opportunité de rester ici, de naviguer dans les études et de rencontrer des gens. Tu as cette tendance encore un peu ancré en toi de la timidité mais au fil des personnes, tu t'ouvres, croisant des points communs et le sujet des discussions s'insinue dans l'inconscience la plus totale.

Des valises sur les épaules, ce qui te restait à ramener, en tout et pour tout, un gros sac de sport et un simple sac à dos. Tu es plutôt du genre peu attaché aux affaires. Le seul  dont tu prend le plus de précaution, apposé contre ton torse comme ton bien le plus précieux, c'est le petit sac contenant tes affaires de dessin, tes fusains, tes croquis, tout ce qui touche à ton univers personnel.
Enfin, tu navigues dans les couloirs où trainent une bonne vingtaine d'étudiants, tous à la recherche de leur future chambre. Tu te demandes alors qui sera ton colocataire, avouant sans gêne que tu n'as pas pris la peine de regarder, tu as juste zieuter l'espace d'une seconde le numéro avant de t'éclipser de cette foule surexcitée. Te voilà camper devant cette porte, où le petit plaisantin à ôter son nom pour une "surprise". Au moins, celui-ci a de l'humour te dis-tu avant de secouer la tête et de poser ta main sur la poignée, prêt à le rencontrer.

Tu n'es pas plus impatient que tous les autres, juste un air blasé peint sur ton visage, tu as eu du mal à atterrir ici, et tu veux pouvoir profiter sans avoir peur de l'avenir, bien que tu as encore du mal à te demander ce qu'il peut bien te réserver, rien n'est jamais sur.
Une pensée te traverse, un souvenir fugace qui te submerge, cette rencontre, l'espace d'un séjour à Tokyo, une ombre imposante dans ton esprit, un nom, une silhouette et la chaleur d'un corps qui s'infiltre sur ta peau, comme une caresses dont tu te souviens des sensations. Ce fut un véritable coup de cœur, Lezio Sora, un amant au physique idolâtre et aux sentiments intenses. Tu ne sauras dire ce que tu as bien pu ressentir à ce moment-là, troublé par sa présence, par cette sensation inconnue qui te broyait les entrailles...mais ce ne fut qu'un moment éparse et tu crains de ne plus jamais pouvoir le revoir.

Enclenchant la poignée, alors que tu pénètres à l'intérieur de ce qui sera ta chambre pendant ta scolarité d'étudiant, tu te stoppes, avisant une masse affalé dans ton lit, celui que tu as pu avoir le loisir de préparer. Plissant les yeux, tu cherches à savoir qui est cet opportun qui ose sans gêne squatter tes draps avant que ton cœur ne ratte un battement...ou s'arrête de battre, à vrai dire, tu ne saurais choisir tellement la surprise est grande et l'émotion qui va avec également. Lui, tu n'aurais jamais cru le rencontrer en ses lieux.
"Sopresa" ce type ne trouve rien d'autre à te sortir mise à part ce mot ? Alors que ça fait un petit moment que tu ne l'as pas revu, alors que comme un con tu ne lui avais même pas demander son numéro ? Le destin te joue certainement un tour, tu es en train d'halluciner, l'esprit vaguement fatigué, tu es juste dans un rêve profond où le fantasme prend le pas sur la réalité ?

Malgré tout, tu sens ce léger malaise entre vous, non pas insupportable juste de l'inconfort de ne pas savoir comment agir avec l'autre. Ses mains qui t'ébouriffe les cheveux - désormais court - te ramène lentement au moment présent, bien que pas encore décidé à bouger, ou à esquisser le moindre mot, paralyser par la surprise. Tu fais honte à toi-même mais tu n'arrives pourtant pas à te secouer. "Toujours aussi canon ! J'ai demandé à être dans ta chambre, j'espère que ça ne te...  gênera pas trop. "

Tu te réveilles, bien que toujours étonné, tu tentes de te redonner une constance à peu près digne d'un mec.
Te dirigeant vers ton lit désormais libre, tu y balances - plus que tu ne les poses - tes sacs et projette de les déballer. D'un ton que tu espères paraître détacher, tu lui réponds "Non, je n'y vois aucun inconvénient."
Simple, concis et efficace, tout du moins, vu que tu ne sais pas comment réagir face à lui, tu préfères te protéger, parce que oui, il est question d'être le plus discret possible sur tes probables sentiments. Le futur sera très certainement beaucoup plus compliqué que tu ne le pensais en sa compagnie, et tu craqueras certainement un bon nombre de fois dans ses bras, mais tu tiendras bon, ton cœur tiendra le choc, si tant est que tu en es amoureux. La question reste encore à débattre. Et tu comptes bien ne pas en être exclusif, histoire d'aller voir ailleurs pour ne pas penser qu'à ses bras...
Rangeant tes affaires, tu embarques quelques vêtements, gel douche et compagnie, et pars en direction de la petite pièce adjointe, la salle de bain.
"Tu m'excuses, j'emprunte la douche en premier", tu lui lances un rapide sourire - sincère - et pars t'enfermer. Après que le verrou soit imposé, tu t'affales contre la porte, fermant les yeux, tu prend tes genoux dans tes bras, le visage caché dans cet amas de membre, tu soupires de difficulté. L'année risque d'être rudement complexe à supporter...

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Dream about the impossible
Je doute de mon existence, j'ai ce besoin incessant de connaître mes racines, la raison de ma naissance. J'ai peur de me lier. Ce fil rouge que j'ai dû couper par inconscience. Je cours après ce qu'on appelle l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 43 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Lucky Blue Smith CREDITS : Moi-même

AGE : 21
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Mar 31 Oct - 23:47


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Le jeune éphèbe rentre dans la chambre, les valises dans les bras, ça te fait doucement sourire. Seulement l'air blasé qu'il y a sur son visage le change, il ne semblerait presque ne pas être le même. Ces yeux se plissent, il semblerait qu'il cherche à mettre un nom sur le visage qui est le tien. Lorsqu'il se rend compte que c'est toi il semble surpris et le reste te surprendra toi.

Distance, il met de la distance entre vous. Comme si tu avais mal agi, comme s'il c'était finalement moqué de toi. Peut-être que finalement tu n'étais pas un bon coup ? En même temps tu débutais dans la matière ? Ou peut-être est-il gêné d'avoir... Avec toi ?

Un million d'option, beaucoup de questions. Tu te sens encore plus gêné, encore plus déstabilisé. Qu'est que tu peux bien faire ? C'est exactement à ce moment que tu touches ces cheveux, si c'est de la gêne... peut-être qu'il sera plus détendu, plus calme. Ces cheveux courts lui vont bien. Il ne bouge pas, ne réagit pas lorsque ta main effleure ces cheveux. Il semble comme paralysé, pétrifié.

Tu libères ces cheveux et lui demande si ça ne le gêne pas trop de partager sa chambre avec toi. "Non, je n'y vois aucun inconvénient.".... Tu le regardes fixement, vexé, un peu froissé, touché. Pourquoi il réagit comme ça ? Ce n'est pas hyper agréable.

-  C'est cool ça à l'air de te faire plaisir.

L'ironie est lisible sur ton visage, ton air est dur, froid. Tu ne sais même pas comment réagir face à ça, face à lui. Il se barre, il s'enferme, se barricade. "Tu m'excuses, j'emprunte la douche en premier" Tu attrapes ton pull et lui fait signe d'y aller.

- Je t'excuses, pour ça.

« Pour ça », tu le prononces bien, le souligne d'un mouvement de la main. Puis lorsqu'il s'enferme tu entends un glissement contre la porte... Hein ? Qu'est que ? Tu te rapproches de la porte, pose ton oreille contre le bois de celle-ci et écoute.

- Tu vas sortir, puis tu vas m'expliquer tu veux ?

Tu es redevenues doux, l'enfant sage, l'enfant gentil. Tu n'aimes pas voir, sentir de la tristesse. Puis lentement, tu rajoutes.

- Si tu ne me veux pas dans ta chambre, on peut toujours changer. Je pensais juste que .. Bah on serait bien ensemble. Apparemment ce n'est qu'un avis personnel, pas partagé.

Tes cheveux blonds sont emmêlé, tes yeux bleues un peu chagriné, ton cœur serrer. Tu ne sais pas si tu dois lui en vouloirs, parce que tu ne comprend pas.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 31 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Go Sang Gil CREDITS : @martyrgraph

AGE : 20 IN MY HEART : Solo comme dans Han Solo please
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Jeu 2 Nov - 19:52


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


"Je t'excuses, pour ça.", tu sens très clairement qu'il n'a pas apprécié ton comportement. En même temps, vu comment tu as réagit, n'importe qui l'aurait mal pris. Mais c'était plus fort que toi à ce moment-là, pris par surpris, bouleversé dans le dédale de tes sentiments, la première réaction qui t'es venu à l'esprit, la distance...quand bien même, après coup, tu te rends compte que c'est stupide de ta part.

Quelques larmes silencieuses s'échappent sur tes joues et tu les essuies d'un revers de main, reniflant pour tenter de les faire taire.
Tu l'écoutes te demander de lui expliquer mais tu ne te sens pas prêt à lui avouer la vérité. Comment prendrait-il le fait qu'un mec soit amoureux de lui ? Clairement mal, il ne serait pas homme à se moquer de toi - même-si tu ne le connais que peu finalement - mais un mec hétéro qui fait sa première fois avec un homme n'a pas forcément très envie de voir des sentiments naitre envers lui.
Oui, tu as tergiversé pendant de longues nuits à ce sujet, peu de temps après être rentrer de ton excursion, pour au final arriver à la conclusion que tu ne le reverrais probablement pas. Foutaise oui, foutu destin !

"Si tu ne me veux pas dans ta chambre, on peut toujours changer. Je pensais juste que .. Bah on serait bien ensemble. Apparemment ce n'est qu'un avis personnel, pas partagé."

"NON !", instinctif, tu n'as pu t'empêcher de le clamer haut et fort. Non ce n'était pas une question de ne pas vouloir être avec lui, au contraire. Mais plutôt que tu ne sais pas comment te comporter envers lui, et si tu arriveras à supporter ses émotions qui te bouffent. Mais pour rien au monde tu ne voudrais qu'il se retrouve dans la chambre d'un autre mec...la jalousie te ronge.
"Je...je ne veux pas.", comme un murmure, tu lui fais comprendre que sa présence se doit d'être ici.
Puis, sans attendre de réponse tu t'engouffres sous le jet de douche, la fraicheur qui s'en dégage te remet les idées plus ou moins en place avant de savourer l'eau chaude qui vient détendre tes muscles. Alors les malignes refont surface, s'échouent sur tes joues avant de s'égarer parmi les gouttes d'eau et disparaissent sans laisser de trace, juste les yeux légèrement rougis. Tu as cumulé ses derniers temps et tu as du mal à relâcher la pression...

Une serviette autour des hanches, tu essuies la buée sur le miroir, jette un coup d’œil à ton reflet - il parait que tu as un peu maigrit -, puis chope une autre serviette que tu poses sur ta tête, te retombant presque au niveau de ton regard et tu sors. Tel un fantôme, tu n'oses pas le fixer alors tu files jusqu'à ton lit, frottant tes cheveux d'un main, de l'autre, tu tentes de trouver ce caleçon que tu as oublié de prendre...très malin.

"Ce n'est pas question que je n'aime pas être avec toi, au contraire. C'est juste que...", un légère hésitation, une pensée qui se bouscule "Juste que c'est compliqué." et tu préfères t'en tirer avec cette explication bancale, tout du moins pour ce soir.
De dos, tu n'oses cependant pas te tourner vers lui, et comme le destin est cruel avec toi - tout dépend de la situation dira-t-on -, la serviette s'échappe, tombant à terre dans un fracas silencieux, tes joues se colorent et après une longue minute de gêne, tu enfiles ce caleçon qui a été si dur à trouver...
© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Dream about the impossible
Je doute de mon existence, j'ai ce besoin incessant de connaître mes racines, la raison de ma naissance. J'ai peur de me lier. Ce fil rouge que j'ai dû couper par inconscience. Je cours après ce qu'on appelle l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 43 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Lucky Blue Smith CREDITS : Moi-même

AGE : 21
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Dim 5 Nov - 16:10


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Tu ne te doutes pas vraiment qu'il pleure de l'autre côté de cette porte, pourtant rien qu'en l'entend glisser contre cette planche de bois qui vous sépare l'un de l'autre, tu te doutes qu'il est fragile, cassable. Le son de ta voix est dur, peut-être froid, pourtant fébrile, triste. Toi l'homme qui n'en est pas réellement un, toi celui qui n'as pas eu de véritable enfance, tu ne comprends pas que celui qui est derrière cette porte puisse être aussi froid avec toi. Tu ne comprends d'ailleurs pas la raison pour laquelle il fait ça, il est un peu comme toi, un peu fragile de l'intérieur et il se protège comme il le peut. Toi aussi tu fais ça, c'est un peu pour ça et le manque d'expérience que tu ne restes pas, avec personne. Tu glisses ta main sur la porte, puis tu n'es pas « un mec hétéro ». Tu es un mec qui aimes le cœur des gens, pas leur entre jambes. Lors de ta première fois, malgré la gêne occasionnée par toutes ces choses inconnues tu as pris ton pied, tu as aimé et jamais tu ne le regretteras.

Lorsque tu lui proposes de partir de la chambre, il s'écrit un « NON » qui aurait été capable de réanimer n'importe quel cœur, tu saisis donc le message. « Je ne veux pas. » Ces mots te rassurent, soignent tes blessures, tu te sens mieux, beaucoup mieux. Après qu'il se soit lavé, il ressort et tu le regardes, de bas en haut, tu redécouvres son corps. Aurait-il minci ? Il ne te regarde pas, pas une seule fois. Il semble gêné, très gêné. Puis tout en s'habillant il reprend les explications, tu ne parles pas, tu le regardes, l'écoute. "Ce n'est pas question que je n'aime pas être avec toi, au contraire. C'est juste que..." Que quoi ? Qu'il a peur que tu lui fasses des scènes ? Que tu sois bordélique ? Que tu te jettes sur lui ? "Juste que c'est compliqué." Cette réponse ne te suffit pas, elle est bancale, peu explicative et surtout... Pas suffisante.La serviette sur sa taille tombe, elle tombe au sol, son petit cul est entièrement visible, tu te rapproches, tu attrapes les bras de Shin Se Gi et la tourne face à toi, tu le regardes, ces joues son rouge, les tiennes suivent de près. Tu fis de le secouer.  Un " réveil toi " muet.

- Explique moi et arrête d'être si froid.

Tu le fais tomber sur le lit et le chatouilles. Tes mains chaudes sur sa peau humide, ton regard aux pupilles bleues cherchent le sien. Une fois dans le lit avec lui, tu ne cesses pas de le chatouiller et lui pince la hanche en t'asseyant. Tu ne supportes pas qu'on te laisse de côté, tu ne supportes pas, ne pas comprendre.

- Alléeeeeeeee explique moi.


Tu fais une fausse moue terriblement réaliste, jouer l'enfant à toujours fonctionné avec tout le monde. Surtout que ton visage est habitué au grimace, au rire. Tu as touché sa peau, tu attrapes son coussin et le place entre tes bras. Tu le regardes, ne le lâche plus des yeux. Hors de question qu'il laisse les choses comme ça.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 31 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Go Sang Gil CREDITS : @martyrgraph

AGE : 20 IN MY HEART : Solo comme dans Han Solo please
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Dim 5 Nov - 19:56


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


La gêne, elle te bousille les entrailles lorsqu'il te retourne vers lui. Si encore ce n'était que ça, mais rien que de sentir ses paumes sur ta peau, tu as une douce impression de brûlures, c'est à la fois électrisant et grisant. Parce que tu t'évertue à ne pas vouloir le regarder, même-si ton visage doit rouge de honte, tu sens son regard posé sur toi. Devrais-tu éventuellement oser lever les yeux vers lui ? Hésitation, tel un chapiteau de carte où la moindre brise peut les faire s'envoler, tu as l'impression d'être comme elles, fragile.

Arrêter d'être froid ? Il joue avec le feu, il ne sait pas le danger imminent qui risquerait d'exploser si seulement tu laisses éclater tes sentiments. Confusion la plus totale, un mélange détonant dont tu veux l'épargner. Tu n'as pas non plus envie qu'il te fuit. Et tu sais parfaitement que lorsqu'il se rendra compte - car ce n'est surement pas toi qui le lui dira - de ce que tu ressens pour lui, il t'évitera comme la peste. Ce n'est encore qu'au prémisse d'un début d'amour mais à mesure de le fréquenter, tu te connais, la situation va t'échapper - toi qui n'a jamais connu l'amour - et tu risque bel et bien d'être éperdument fou de lui.

Alors tu te laisses chatouiller sans un mot, ton rire ne pouvant s'empêcher de s'échapper d'entre tes lèvres, frissonnant lorsqu'il s'assit à tes côtés, tu sens qu'il attend des réponses. Réponse que tu n'es pas encore prêt à lui donner. Ordonner tes pensées serait déjà une première étape.

Devant sa bouille, tu résiste difficilement, la frontière est si proche, tes orteils en frôlent la limite et tu te mord la lèvre inférieure. Résistance.
Tu te relèves légèrement, plongeant ton regard dans le sien, alors que ton corps te crie de te jeter sur lui, tu tentes vainement de rester mettre de toi-même. Les mains posées de part et d'autre de tes hanches, les pieds pendouillant dans le mince vide du haut de ton lit, tu aspires une grande bouffée d'air.

"J'ai juste été surpris de te voir. Je ne m'attendais pas...après notre "excursion" qu'on se recroiserait. Laisse-moi juste un peu de temps pour m'y faire, s'il te plait."
Les derniers mots sonnent comme une supplique silencieuses. Tu espères qu'il comprendra et te donnera le temps que tu demandes. Tu en as besoin pour ne pas faire de gaffe, pour cacher ses sentiments naissants au plus profond de toi. Et ce précieux temps te servira à rencontrer d'autres personnes, volage, elles te permettront l'espace de quelques heures d'oublier cet étalon face à toi.
Avec un mince sourire, tu avances tes doigts pour lui pincer gentiment la joue et sans attendre, tu repars en direction de la salle de bain, en caleçon, tu ne fais pas exprès de marcher élégamment - bien qu'attiser son désir est un jeu auquel tu cèdes - et de mettre en valeur tes fesses dans un mouvement lent et calculateur. Lui tournant le dos, tu en profites pour te mordre à nouveau la lèvre, la gêne encore présente pour une toute autre raison. Il faut que tu te ressaisisses pour éviter de choper une bosse là où il ne faudra pas.
"Tu devrais aller prendre une douche après." lances-tu d'une façon taquine - voulant sous-entendre qu'il ne sent pas très bon - alors qu'au contraire, son parfum t'enivre les narines d'une douce odeur dont tu en redemanderais.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Dream about the impossible
Je doute de mon existence, j'ai ce besoin incessant de connaître mes racines, la raison de ma naissance. J'ai peur de me lier. Ce fil rouge que j'ai dû couper par inconscience. Je cours après ce qu'on appelle l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 43 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Lucky Blue Smith CREDITS : Moi-même

AGE : 21
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Mar 21 Nov - 10:51


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Ces joues sont rouges, il semble fuir la conversation autant que ton regard, gêner, c'est sûrement ce qu'il est. Alors que son regard te fuis, son corps te cherche, il t'appelle silencieusement, sans un bourdonnement. Il t'attend, comme un aimant et tu as cette terrible envie de briser la distance. Tes mains ne sont pas si loin, tes yeux cherchent à capter les siens, mais rien. Rien ne viens.

S'il se voit comme des cartes, tu le vois actuellement davantage comme un rayon de soleil, celui qui éclair l'ombre, celui qui te semble absolument intouchable et qui pourtant disparaît chaque soir face à trop d'obscurité.

Lorsque tu effleurais sa peau, lorsque tes mains chatouillaient son corps, pour le faire rire, pour le distraire, tu n'as plus trouvait ce geste aussi enfantin, tu ne penses plus qu'il le soit vraiment. «J'ai juste été surpris de te voir. Je ne m'attendais pas...après notre "excursion" qu'on se recroiserait. Laisse-moi juste un peu de temps pour m'y faire, s'il te plaît. » Le temps de s'y faire, comme si que tu sois là vraiment dur à digérer pour lui. Il pince ta joue, tu le regardes légèrement vexé, mais tu n'en dis pas un mot, tu ne dis jamais rien.

Finalement, il s'éloigne, s'en va loin de toi. Peut-être fait-il ça car il a peur que tu ne te fasses trop d'idées sur votre relation, mais ce n'est pas le cas. Son cul attire ton regard, puis il te balance avec de gentils mots que tu ne sens pas très bon. Te voilà rouge, tu attrapes ton haut et tu le relèves pour le sentir. Il ne sent pas spécialement mauvais. « Tu devrais aller prendre une douche après. » OK.

Tu te rends dans la salle de bain, il s'y trouve encore, tu t'y trouve aussi. Tu soulèves ton haut et la laisse retomber au sol, puis tu retires rapidement le reste de tes vêtements pour te glisser dans la douche, referme le rideau pour ne pas être entièrement visible, seulement tu l'ouvres à moitié et regardes le jeune homme, un sourire taquin sur le visage, un sourire digne d'un enfant le soir de Noël. Il est encore à poil. Tu te saisis de son bras et l'entraînes dans la douche avec toi. Tu ris et le regardes, il est sûrement surpris et peut être rouge. Tu le pointes du doigt.

- ça c'est pour avoir sous-entendu que je puais !

Tu lui pinces la hanche et le regardes soudainement plus intensément. Il a maigri, tu en es presque sûr. Tu te retournes et active le jet de douche en t'assurant qu'il est encore là, à l'arrière de ta nuque et dissimulé dans tes cheveux blonds, des cicatrices, celle qui prouve que tu es un putain de battant.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 31 HERE SINCE : 30/09/2017 AVATAR : Go Sang Gil CREDITS : @martyrgraph

AGE : 20 IN MY HEART : Solo comme dans Han Solo please
MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   Mar 21 Nov - 19:34


   


Échantillon de bonheur
avec mon coup de coeur.


Tu ne t'attendais pas à ce qu'il entre dans la salle de bain alors que tu y es encore présent. Étonné, tu restes un moment silencieux, le dévisageant, ne pouvant t'empêcher de regarder ce corps qu'à mesure des vêtements qu'il enlève, tu redécouvres. Cette largesse d'épaule où tu t'y coulerais bien dans une étreinte protectrice. Ce dos sculpté et cette descente de reins...ton regard se perd un instant sur ses fesses, que tu as pu frôler l'espace de doux moments en sa présence, agrippé lors d'ébats affriolants, au paroxysme du plaisir. Tu aimes ce corps devant toi, la pensée d'en voir l'autre face se fait sentir, et tu sens que tu perds le peu d'esprit cohérent qu'il te restait. La bosse ne nait pas encore mais elle frétille d'impatience, tâchant de garder une image posée - ridiculement menteuse -.

Tu te mords encore plus la lèvre, irrésistible envie de le toucher, de sentir à nouveau cette peau sous tes doigts. Oui, tu le veux, tu veux retrouver ce moment d'extase, cette sensation de bien-être entre ses bras tout en fermant les yeux pour en apprécier chaque effluve.

Ce sourire taquin, lui aussi tu l'apprécies - tu te taperais bien pour être devenu aussi mièvre en sa présence - et tu n'as vu venir ce petit coup de vengeance, lorsqu'il saisit ton bras et t’emmène avec lui sous la douche. Rouge, de gêne, de honte, d'appréhension, d'incompréhension, un savoureux mélange détonnant dont tu te serais bien passé. Non pas que tu regrettes ce petit jeu, mais c'est dans ses instants-là que tu as le plus de mal à te contrôler. C'est comme le verre de trop, celui qui délit les langues et fait regretter bien plus tard nos paroles.

Alors que sa phrase te fait sortir de ta torpeur, tu veux prendre l'initiative de fuir le combat mais lorsque tu relèves la tête pour plonger dans son regard intense, plus rien n'existe autour, tes membres se paralysent, impossible de faire demi-tour, hypnotisé, tel un damné devant son bourreau.
Dos à toi, tu oses lever une main vers sa nuque, jouant un bref instant avec ses petits cheveux d'un blond angélique avant de faire glisser tes doigts le long de sa colonne, projetant de lui esquisser quelques frissons.
Incontrôlable, ta tête te somme d'arrêter ton chemin mais ton corps ne répond plus à la raison, comme inconscient des ordres venu d'en-haut.

Tu oses toucher le creux de ses reins et un long soupire s'échappe de tes lèvres. Tu sens l'envie te prendre aux tripes, cette soudaine impatience de le sentir, lui, ses mains, ses lèvres, son membre, de ressentir à nouveau ce plaisir partagé pendant cette excursion.
Perdu, tu sais qu'il est trop tard pour refréner ses sentiments naissants, tu es en train de tomber amoureux et ça t'effraie autant que ça t'attire. Il n'est pas celui qu'il te faut, non pas un problème physique, ni de caractère encore moins de mésentente au lit...non rien de tout ça. Simplement un problème de volonté. Tu le sais, il ne veux pas la même chose toi, du sérieux, de l'exclusivité. Et tu ne veux pas lui imposer, tu n'arrives déjà pas à l'assumer pour toi-même. Tu ne lui diras pas, tu profiteras simplement de ce qu'il est prêt à t'offrir sans demander plus, en tentant vainement de ne pas trop t'accrocher. Peine perdue, tu t'insultes mentalement.

"Je ne suis même pas tremper, ce n'est pas une vengeance acceptable." lance-tu pour le provoquer. Conscient que ce n'est qu'une question de minute avant que ce soit le cas.
Tes ongles remontent sur son dos et tes lèvres se rapprochent dangereusement de sa peau, y fondant en quelques baisers de surface. Juste pour goûter sa peau, t'enivrer de son odeur. Accro.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Dream about the impossible
Je doute de mon existence, j'ai ce besoin incessant de connaître mes racines, la raison de ma naissance. J'ai peur de me lier. Ce fil rouge que j'ai dû couper par inconscience. Je cours après ce qu'on appelle l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Échantillon de bonheur. {Shin Se Gi & sora Lezio }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'as pas une gueule de porte-bonheur.
» Kal Shin
» Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur...
» Avatar Shin Won Ho
» Échantillon gratuit U by Kotex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
down under :: University of Sydney :: Eastpak :: Manoir Kitsune-
Sauter vers: