momoiro satoshi (桃色智) thank god i can breathe, i can be what they can't buy


 
down under :: High level bullshit :: as useful as a fork in China :: Version n°1

momoiro satoshi (桃色智) thank god i can breathe, i can be what they can't buy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Toyoda Atsushi
the lazy one
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
80
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
lee joo heon. (monsta x)
CREDITS :
moi-même.

Sam 14 Avr - 18:00

momoiro satoshi
featuring kang seung sik (victon)


nom prénom : momoiro (桃色 - peach color) satoshi (智 - intellect). surnom : hoshi. âge vingt-et-un ans. date et lieu de naissance : le 22 novembre 1996, à 23:57 à Osaka, au Japon. Quelques minutes avant son frère, Satoru.. orientation sexuelle : homosexuel. statut social : célibataire. finances : riche. études étudiant en art.  groupe désiré : kitsune.



caractère; sociable -- maladroit -- indécis -- affectueux -- émotif -- à l'écoute -- contradictoire -- sensible -- doux -- docile -- masochiste -- loyal -- cache son mal-être sous son sourire -- pervers -- méfiant -- calme -- discret -- faux -- ordonné -- en réalité, peu sûr de lui -- peureux -- lâche -- solaire -- attachant -- attentionné -- tactile -- tête en l'air -- désinvolte -- de confiance -- jaloux -- curieux -- têtu -- tend à être optimiste -- torturé -- passionné.

satoshi a un frère jumeau, satoru, avec qui il vit depuis qu'ils sont nés et même encore aujourd'hui. depuis la tentative de suicide de ce dernier, il s'occupe de lui nuit et jour, que ce soit quand il était encore dans le coma ou maintenant. son père les frappait tous les deux, leur mère est devenue une alcoolique bonne à rien et satoshi lui en veut énormément.   il a eu une éducation catholique, tout comme son frère, mais contrairement à ce dernier, il ne croit pas en dieu. il s'en veut de ne pas avoir été assez là pour son frère. il pense que tout est de sa faute et a du mal à aller mieux psychologiquement. satoshi était dans la chorale de l'église, il aime chanter depuis qu'il est petit, mais il ne chante qu'avec son frère. il cache son homosexualité et ses penchants sexuels un peu sadomasochiste, il en a un peu honte et même satoru n'est pas au courant des déviances sexuelles de son frère. il ne va pas si bien que ça dans sa tête, il ne le montre pas, surtout parce qu'il pense qu'il doit être fort pour son frère. on lui attribut souvent le « rôle du soleil », donc il essaye de remplir les attentes. il aime l'art, ce pourquoi il fait des études d'art. mais sa passion c'est surtout la peinture, une passion qu'il partage également avec satoru. il aime beaucoup l'animation et le design informatique aussi. il veut s'émanciper au plus vite de ses parents pour se protéger lui, mais aussi pour protéger son frère qui a déjà assez souffert. il parle japonais et anglais, mais il n'est pas la personne la plus douée en anglais qu'il soit, il a encore du mal, mais il fait des efforts.


jigoku; nique ta mère.

un petit coup de main pour le bottin. ♥️
Code:
<phoenix>☇ <b>kang seung sik (victon)</b></phoenix> ≈ [url=http://down-under.forumactif.com/u1]momoiro satoshi[/url].

Revenir en haut Aller en bas
Toyoda Atsushi
the lazy one
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
80
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
lee joo heon. (monsta x)
CREDITS :
moi-même.

Sam 14 Avr - 18:02

l'histoire

Je croyais qu'il y arriverait, qu'il tiendrait, au moins jusqu'à sa mort, jusqu'à ce qu'il disparaisse à jamais et nous laisse enfin tranquille, alors nous aurions pu espérer un futur meilleur. Satoru, tu es moi et je suis toi. Satoru, quoi qu'il arrive je suis ton allié, n'en doute pas. Ces mots, que je n'ai jamais dit, ces mots, que j'aurais dû lui dire. Et s'il ne se réveillait pas ? Combien de fois j'ai baissé les yeux, combien de fois je me suis recroquevillé dans un coin en attendant que la tempête passe. Lui nettoyer ses blessures, ça ne servait à rien, le mieux aurait été d'éviter qu'elles ne se créent. Le sauver de la mort n'était pas la solution, le sauver, c'était bien avant que son âme soit détruite, que j'aurais dû le faire. Ce petit garçon qui priait dans un coin, espérant être sauvé par un dieu qui, je sais aujourd'hui, n'existe pas. En quoi croire, en qui croire quand la seule personne que nous connaissons est le diable ?

Papa. Un simple mot que je ne prononcerais plus jamais, j'attendrais sa mort comme une délivrance. Rendez-moi mon frère, je vous donne mon père, ma mère, prenez-les, éloignez-les, loin de nous, par pitié. Je veux juste le voir sourire et je veux qu'il me pardonne, laissez-moi le temps de me racheter. Tout est ma faute, ne lui prenez pas la vie.

Je n'ai jamais cru en dieu, mais j'ai fini par me tourner vers lui. Des prières inutiles. Nous avions sali l'honneur de la famille. Je n'en ai fait qu'à ma tête. Lui, il était seul. Désemparé.

La corde autour de son cou, enfoncé dans sa chair, la chaise tombée. Une vision d'horreur, effroyable et une pensée égoïste « Ne me laisse pas tout seul ». J'ai eu du mal à le sortir de là, mais il semblait toujours vivant. L'hôpital n'est pas loin, je dois l'y amener. Et j'attends sur un banc. Ma brûlure, pourtant cicatrisée me fait mal tout autant que mon coeur.

Satoru.
Satoshi.
Lune.
Soleil.

Des conneries, en quoi je pouvais ressembler au soleil, je n'ai jamais été capable de faire quoi que ce soit. Des coups, j'en ai pris, certes, mais pourquoi elle, elle était toujours là ? Satoru avait besoin d'elle, pas moi. Pourquoi nous avoir abandonné, abandonné pour une bouteille de Whisky, pour un verre en plus, pour une clope mal roulée. Nous étions tes enfants. Il était ton fils autant que je le suis.

Mais peu importe, c'est terminé. S'il ne se réveille pas je m'en irai avec lui. Je veux mourir. Je le sais, c'est lâche, mais son sourire me manque déjà. Pourquoi la seule chose dont je suis capable c'est de m'enfuir ? Je suis là, assis à le regarder dormir. Comment c'était de l'autre côté ? Est-ce qu'on y est mieux ?

« Monsieur, vous ne pouvez pas rester là. Il va être transféré. ».

Hocher la tête sans rien dire, de toute façon je ne suis bon qu'à ça. Je sors, retourne dans ce couloir froid, le regardant passer d'une salle à une autre. J'attends, là, las. Je ne veux pas rentrer, je ne veux pas manger, je ne veux pas dormir. Je ne ferais rien qu'il ne peut pas faire, alors je resterais là.

the dawn won't spread the brightest light if there is no darkness


Sydney. Cette ville, devenue une prison dorée pour nous. Cet homme peureux d'avoir un scandale, ça la foutrait mal au gouvernement, peureux de tout perdre, il nous a fait une prison, une prison douloureuse et cruelle parce qu'elle nous laisse l'espoir d'être enfin libres. Ce nouvel appartement, cette nouvelle université, une langue que je ne maîtrise pas parfaitement. Cet hôpital sombre. Université, hôpital, maison.

L'espoir de le voir se réveiller me maintient, presque... en vie. Quand est-ce que je pourrais voir ses petits yeux s'ouvrir ? Quand est-ce que j'entendrais sa voix à nouveau m'appeler ? Satoru, combien de temps tu vas dormir ? Tu me manques.

Hôpital, université, hôpital qui a remplacé cette nouvelle maison qui nous attend. Des coutumes et des paysages que l'on ne connaît pas nous attendent, alors s'il-te-plaît, réveille-toi vite, mon monde est terne sans toi. Il y a tellement d'endroits que je veux te montrer. Tu sais, ça fait déjà quatre mois que je suis ici.

L'hiver est long, est-ce que tu le ressens ?
Est-ce que tu as froid ?
Est-ce que tu es bien où tu te trouves ?
Est-ce que je te manque ? Si je te manque, s'il-te-plaît, je t'en prie, réveille-toi.

cinq.
six.

« Monsieur Momoiro, votre frère s'est réveillé ».
Ah. Pourquoi je n'étais pas là, il doit se sentir perdu, ne rien reconnaître. Je dois me dépêcher d'aller à l'hôpital, vite. Satoru, tu n'es pas la lune, tu es mon soleil. Je dois lui dire.

_________________
i'll do anything if it makes you laugh
Wake me up before you leave I've got an interview today, I wanna job so don't forget to lend me Some for train. I'm growing up to be a better man but I always fail I'm still a dirty bug. I wanna grab the flag but there's always someone faster. I'm trying to live a bit seriously but what's on my mind is always having fun. Vitaminize me. Pass me the potato chips

Revenir en haut Aller en bas
 
momoiro satoshi (桃色智) thank god i can breathe, i can be what they can't buy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
down under :: High level bullshit :: as useful as a fork in China :: Version n°1-
Sauter vers: