oops, it's a mistake ☼ mingyu


 
down under :: High level bullshit :: as useful as a fork in China :: Version n°1

oops, it's a mistake ☼ mingyu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alisha Miller
sassy queen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
151
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
Magdalena Zalejska.
CREDITS :
money honey (ava)

IN MY HEART :
en couple avec son pot de nutella
Lun 2 Oct - 16:54

They call it skinship
mingyu lee & alisha miller
Lorsque jeunesse et déraison frayent dans un bel ensemble.
Si les bonnes mœurs étaient des préceptes rétrogrades et castrateurs, cette jeunesse frénétiquement décadente en était le libérateur. Force était de constater que le grade de représentant ne tendait pas vers la demi-mesure du jour au lendemain. Au contraire, le taux d'inflation des excès juvéniles connaissait une croissance exponentielle, de quoi réjouir ces gourous du stupre et des plaisirs exubérants. Ils devaient se frotter les mains en regardant la foule étalée à leur pieds, corps dansant et transpirant dans cet amphithéâtre autrefois désertée. Heureusement qu'il y avait encore quelques résident du genre humain pour ré-haussé le niveau, quelques figures bien pensantes confortablement niché dans le confort de leur salon. Or les gens biens, par définition, ne fréquentent pas les soirées clandestines. C'est inscrit dans leur gêne de défenseur des bonnes mœurs.

Les jeunes étaient tous les mêmes. Superficiels, insouciants et irréfléchis au possible. Pourquoi s'acharner à les sermonner, ces choses ingrates. Ils ne vous le rendront jamais. Tout ça n'était qu'espoir vain. Sueur gaspillée et salive excessivement déversés.
Autant se résigner, au moins vous serez fixer. Malgré tout... Comment résister au charme irrépressible de cette liberté juvénile? Si sincère, si pleine de vie, pétrit de ce sang noble, en un sens. Il n'y avait pas d'autre solution que de se laisser charmé par l'appel d'une soirée endiablée. Où à l'écoulement épuré d'une boisson alcoolisé.
Alisha n'avait jamais essayer d'y résister. Elle s'était toujours laisser aller. Après tout e meilleur moyen de tenir face à la tentation reste encore de s'y abandonner.

▬ Bougez vous les pions débarquent!

Le ton paniqué du jeune homme claqua dans l'air avec la force d'un coup de fouet. Et ce fût comme soudain, cette nouvelle effervescence. Un basculement dans l'air, une tension omniprésente, qui enfle et s'épanche jusqu'à s'évanouir dans leurs seuls gémissement de dépit. C'est là l'essence même de la théorie du chaos après tout. L'ordre appelait le désordre, le désordre appelait l'ordre et inversement. Lorsque l'un prenait le pas sur l'autre, sa némésis se réveillait, comme galvanisé par la seule arrogance de son ennemi juré. Il fallait alors improviser. Il fallait alors lutter pour ne pas se retrouver submerger par la courbe infernale du destin.
Mais Alisha, il y a de cela bien longtemps qu'elle avait apprit à glisser entre les mailles du filets. Alisha qui saisit une main dans la cohue ambiante, qui pousse et bouscule, se faufile dans le placard de service sans chercher à quitter la pièce. Un doigt contre les lèvres de son compagnon d'infortune, et elle tend l'oreille alerte.

▬ Shh.

Alisha.
Dans l'obscurité, elle peinait à distinguer ses traits. Il n'y avait que la caresse de son souffle brûlant sur la peau moite de son front, ses doigts entrelacés aux siens, et son odeur. Etrange mélange de musc et d'alcool, une odeur forte, capiteuse, riche d'un je ne sais trop quoi qui engourdissait ses sens. Cette odeur, elle lui plaisait bien. Cette odeur, on s'y noierait bien.
xoxo
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Satō Kyosuke
dramaqueen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
96
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
Seo Kang Jun
CREDITS :
Nelliel

Lun 2 Oct - 23:10

Oops, it's a mistake
I've been freaking kidnapped


Comme d'habitude, j'ai été le premier à partir pour la fête avec Yunho et les autres. On avait un pack de bières, pour faire genre de pas arriver les mains vides et puis on avait commencé à danser, à boire l'alcool des autres, à draguer quelques filles. La musique résonne dans l'amphithéâtre bondé et j'ai déjà bien bu lorsque le cri retentit. Les pions. Ils ont fini par capter qu'un truc se tramait juste sous leur nez. Dans la cohue qui se met soudainement en place, j'essaie tant bien que mal de me frayer un passage à contre courant pour essayer d'aller récupérer Yunho qui est je-ne-sais-où avec une meuf. Sauf que j'le vois absolument pas et que tout le monde commence à me pousser dans tous les sens, ce qui me gonfle clairement. Sur le point d'abandonner et de me laisser porter vers la sortie, je sens une main se glisser dans la mienne. Et je relève les yeux pour voir le dos d'une parfaite inconnue. Qu'est-ce que.. ? Elle me tire d'une force démoniaque, nous frayant un chemin parmi la foule affolée. J'hésite un instant avant d'entrelacer mes doigts aux siens et d'avancer franchement derrière elle. Je sais pas qui c'est, je sais pas où elle m'emmène, mais j'ai rien de mieux à faire que la suivre. Et puis, elle ouvre une porte, m'attire à l'intérieur et soudain, l'obscurité nous enlace et son doigt se pose sur mes lèvres. Shh. J'esquisse un sourire. Elle est pratiquement collée contre moi et ma main effleure sa hanche, comme si c'était là qu'elle devait être, comme un réflexe. Je sens son souffle contre ma peau moite et ses cheveux ont une odeur de sel. C'est pas désagréable pour être honnête. Ca pourrait même être le moment le plus agréable de ma soirée s'il n'y avait cette excitation mêlée de frustration qui ne m'enserrait l'estomac. La frustration de l'interdit. Parce que si elle était si proche, ça ne voulait pas dire que j'étais libre de faire ce que je voulais. Pourtant j'approche mes lèvres de son oreille pour lui murmurer quelques secrets. De toutes façons, avec la cohue à l'extérieur, personne n'entendrait rien. « J'viens de me faire kidnapper ou j'rêve ? » Je me recule pour discerner ses traits ombragés, le sourire au bord des lèvres, mes mains chaudes se glissant finalement doucement contre ses hanches.


_________________


Moonlight
You know how the moon only glows by reflecting off the sun ? Well, that's me with him. He's my sun, I only shine because he's there.
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Miller
sassy queen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
151
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
Magdalena Zalejska.
CREDITS :
money honey (ava)

IN MY HEART :
en couple avec son pot de nutella
Mar 3 Oct - 0:40

They call it skinship
mingyu lee & alisha miller
Alisha.
Elle s'attendait à toute réaction, de la surprise à l'indignation. Elle s'attendait à la poigne impitoyable qui n'aurait eut d'autres desseins que de la remettre à sa place, au murmure courroucé de la fierté masculine injustement entachée. Alisha. Elle s'attendait à milles et unes choses en vérité. Tout. Sauf à ces mains presque tendre qui seraient venues se nicher contre la chaleur de ses hanches. Elle se redresse un instant, dépose sa main sur la joue brûlante. Et son pouce, l'insolent, vient retracer les courbes du sourire qu'elle devine sans en voir les contours. Ce geste aurait dû être innocent, aussi léger qu'une corolle, doux comme la caresse d'une plume d'oie, tendre comme un fil de soie. Mais ce geste, il lui brûle l'épiderme, il lui semble déplacer même à elle, l'impudique éternelle. Et ça sort comme un murmure entre ses lèvres.
Sa réponse, elle la chuchote sur le ton du secret.

▬ Dis comme ça je passe pour une horrible personne tu ne trouves pas?

Elle avait susurré ces quelques mots, en appuyant tout particulièrement sur les derniers, l’œil brillant, avant de souffler sur ces boucles folles qui venaient chatouiller son front. Elle s'esclaffa doucement, en silence, un doux crachotement des poumons. Puis un moment passa. Elle laissa sa main s'échouer sur son épaule, suivit la course de ses reliefs avec une nouvelle attention. Aux cris paniqués des élèves s'étaient mêlés les voix un rien agacés de leurs chers représentant de l'autorité. Mademoiselle devinait leur proximité sans réellement faire mine de s'en inquiéter. Elle aimait à croire qu'elle était à l'abri, dans son placard, raccroché à son compagnon d'infortune comme à une bouée de sauvetage.

▬ Vois ça plutôt comme un sauvetage improvisé. Après tout, sans moi tu te serais fait prendre comme tous les autres.

Elle lui insuffle sa vérité au creux de l'oreille, à voix basse, pas plus forte qu'un soupir ; pour pas que le vent ne l'espionne, ou que le soleil ne l'entende. Elle reste suspendu dans sa position, joue contre joue, ses lèvres blottit près l'ourlet délicat de son oreille. Alisha, elle avait l'insolence charmante, elle l'avait léger comme une piqure de moucheron, une taquinerie d'enfant à laquelle on finissait inévitablement par adresser un sourire pétrit d'affection.
xoxo
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Satō Kyosuke
dramaqueen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
96
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
Seo Kang Jun
CREDITS :
Nelliel

Dim 8 Oct - 19:56

Oops, it's a mistake.
I've been freaking kidnapped

Je suis surpris par le contact de sa main sur ma joue mais je me laisse faire. Ses doigts sont d'une douceur à me couper le souffle comme si elle m'avait mis un coup dans le plexus. Elle trace le contour de mes lèvres avec douceur avant de murmurer quelques mots. « Dis comme ça je passe pour une horrible personne tu ne trouves pas? » Elle rit un peu, d'un rire aussi clair que l'eau cristalline de Maroubra. Non. J'trouve pas qu'elle ai l'air horrible. Je trouve qu'elle a le toucher doux et les mots envoûtants. Elle a l'air belle sans que je ne puisse l'affirmer puisque la lumière a du mal à filtrer dans la pièce. Elle approche son visage du mien et, pendant un instant, je crois qu'elle va m'embrasser, là, comme ça, sans préambule, rien. Pourtant, elle ne fait qu'approcher ses lèvres de mon oreille pour pouvoir y laisser tomber quelques mots sucrés. « Vois ça plutôt comme un sauvetage improvisé. Après tout, sans moi tu te serais fait prendre comme tous les autres. » Nos joues s'effleure et je me rends soudain compte que je retiens ma respiration, sans vraiment savoir pourquoi. Mes lèvres s'entrouvrent et j'inspire, troublé par sa proximité. Bien que je joue toujours le tombeur et que je ne sois pas mal à l'aise avec les filles, j'ai une affection toute particulière pour elles. Mon coeur frappe ma poitrine avec force, il s'emballe et mes joues me brûlent sans que je ne puisse affirmer que ce soit toujours l'alcool. « Dit comme ça, tu passerais presque pour une héroïne. Tu ne trouves pas ? » J'appuie insolemment sur les derniers mots avant de me coller contre la porte histoire de libérer un espace infime entre nos deux corps enivrés. Je regarde sa silhouette sombre un instant avant de glisser ma main contre sa joue. Je ne vois que l'éclat de ses yeux dans l'obscurité environnante et pourtant, ça me suffit pour savoir que j'ai follement envie de poser mes lèvres contre les siennes, de l'enlacer jusqu'à ce que le jour se lève. Le temps semble suspendu dans ce placard étroit. Le temps. J'approche doucement mes lèvres des siennes, pour lui laisser le temps de fuir si elle en a envie.


_________________


Moonlight
You know how the moon only glows by reflecting off the sun ? Well, that's me with him. He's my sun, I only shine because he's there.
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Miller
sassy queen
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MESSAGES :
151
HERE SINCE :
27/09/2017
AVATAR :
Magdalena Zalejska.
CREDITS :
money honey (ava)

IN MY HEART :
en couple avec son pot de nutella
Lun 9 Oct - 1:28

They call it skinship
mingyu lee & alisha miller
Alisha.
Elle est un cataclysme de sentiments, un tsunami qui passe au travers de tout et de rien avec violence. Un éclair de nouveau, un tonnerre qui frappe en pleine âme. Alisha, celle qui progressivement devenait les lubies, le tout et l'entier en l'espace d'une minable soirée. L'horizon du futur paraît fade et impossible sans sa voix de tourterelle hurlant son prénom au milieu des foules, inimaginable sans sa paume lisse se glissant dans la sienne, apocalyptique sans ses commissures s'étirant pour lui offrir son plus beau sourire. Alisha, on l'aime à voix basse, Alisha, elle gratifie de sa présence. Alisha est une foudre qui a électrisé les vies et qui transperce en plein cœur, une personne qu'on ne peut oublier. L'illusion d'un instant, des coeurs qui battent à l'unisson dans la vague de leurs passion.

▬ Alors laisses moi être ton héroïne.

Dans son presque mensonge.
Dans son comportement.
Il glissa sa main contre sa joue.
Un sourire encore – puis, un soupir, les yeux qui se lèvent vers le ciel, c'est un souffle lâché presque pour lui même, faussement réprobateur. Elle se rapprocha d'un pas, suffisamment pour le sentir à nouveau, ce souffle chaud qui venait déjà enlacé la tiédeur de ses lèvres, son odeur, sa chaleur. Alisha, elle combla l'espace qui les séparait, avec lenteur, avec langueur. Pleine de cette envie nouvelle, toujours aussi candide, elle cueillait alors la chaire insolente qui avait essayer de se repaitre de son être. Elle lui volait son souffle Ali. Et ces caresses du bout des doigts, ces embrassades perpétuelles, ces mèches entortillés étaient notre marque de fabrique d'une drague enfantine. Et alors qu'elle redresse son visage et que toute la silhouette s'immobilise et que on plante son regard dans le sien et que ses iris océans brûlent. Ah Alisha.

▬ Et si tu m'abandonnes maintenant je risque bien de te détester.

C'est un peu trop – c'est un peu trop un mensonge, un peu trop provocant, si bien que ça la fait rire encore, mais, c'est bien connu : le rire d'Alisha ne s'arrête jamais. Alisha – Alisha, elle en fait toujours trop. Il faudrait faire attention à ce que ça ne lui heurte pas sa peau hâlée un jour, trop fort. Mais elle s'en souciait peu. Elle alla à sa rencontre, presque hésitante, déposant une dernière fois ses lèvres contre les siennes. Un chaste effleurement. Alisha. Elle dépose sa tête sur son épaule, s'y love avec une nonchalance paresseuse tout en enlaçant sa taille de son bras vaquant. Ah, le mystère des amantes d'un soir. Ces femmes au charme toujours singulier dont on ne connaissait rien de particulier. Celles dont on brûlait de cueillir les lèvres sucrés sans jamais savoir si on pourrait à nouveau y gouter.
xoxo
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
oops, it's a mistake ☼ mingyu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récupérer des messages (oops!)
» Hello ! ...
» LIBRE || Oups... j'ai perdu mon haut !
» Roméo & Juliett, oops... roméo et Ashelina sont dans une boite...
» she'll burn our horizons make no mistake + gabrielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
down under :: High level bullshit :: as useful as a fork in China :: Version n°1-
Sauter vers: